Quelles sont les différentes brasseries de saké connues au Japon ?

Le saké est une boisson très populaire dans le monde entier et longuement vulgarisé à travers les films et les mangas japonais. Cette boisson emblématique de la culture japonaise se prépare de plusieurs façons différentes dans des brasseries variées. Quelles sont ces  brasseries populaires et connues au Japon ? 

Les brasseries traditionnelles

Il existe plusieurs basseries traditionnelles; cliquez pour en savoir plus ici. Elles ont des modes de production et de fermentation presque identiques et fournissent un saké de bonne qualité.  Les entreprises de brasseries traditionnelles les plus connues sont les suivants :

A découvrir également : Couteau santoku : son usage, ses critères de choix et son entretien

  • Kura-zukuri : c’est la plus vieille brasserie de saké connue au Japon. Elle ne fait que de la production artisanale. C’est une petite entreprise familiale qui produit un breuvage qui se rapproche trait pour trait au saké traditionnel. Par ailleurs, ces boissons ont une empreinte qui se rapproche étroitement de la communauté locale japonaise.
  •  
  • Gōdō-gumi est l’une des brasseries japonaises les plus connues et sollicitées dans le pays pour ses productions de saké à grande échelle. C’est une coopérative qui associe plusieurs producteurs de saké traditionnels. Malgré le caractère artisanal de ces coopératives, elles fournissent une production importante.

Les brasseries modernes

Il existe principalement trois grandes brasseries modernes qui produisent du saké au japon : Kobusho, Daisan-kashira,  Kōkyōsho.

Kobusho

Les brasseries de saké kobusho sont connues pour leurs boissons particulièrement délicieuses. En plus de produire une boisson exquise qui se rapproche du saké traditionnel, elle préserve les valeurs et promeut le tourisme local au Japon. 

A découvrir également : 3 vins pour une fête d'adieu pour plaire à la foule

C’est une industrie qui appartient au gouvernement local et qui produit du saké de haute qualité à partir d’ingrédients locaux. Par ailleurs, leurs boissons ont une forte valeur ajoutée pour leur région de production, car elle contribue à donner une grande importance à l’économie locale. C’est un héritage culturel du Japon jalousement conservé.

Kōkyōsho

Ce type de brasserie est destiné à la crème de la crème des consommateurs de saké. En effet,  c’est une brasserie impériale qui produit du saké uniquement pour les familles royales. 

Leurs bouteilles ne courent pas les rues et sont sorties uniquement au cours de rares cérémonies officielles. C’est  une brasserie qui participe également au riche patrimoine historique du Japon.

Pour produire son saké, ces brasseries procèdent à la sélection des meilleurs riz de sa région. En général, ce sont des riz hauts de gamme qui sont sélectionnés polis et lavés pour extraire du riz une bonne quantité d’amidon. Le saké obtenu après fermentation est ainsi très raffiné.

Daisan-kashira

Ce sont des brasseries de tailles moyennes qui produisent du saké de façon moderne avec des machines de brassage à la pointe de la technologie. Leurs particularités résident dans leurs capacités à produire à grande échelle une quantité importante de bouteilles de saké.